Machines à sous

Origines des machines à sous

L'année 2005 a été importante dans le sens où elle célébrait le centenaire des machines à sous. Communément surnommée « bandit manchot », une machine à sous reste un appareil électronique sophistiqué. Jeu de hasard par excellence, la première fut conçue par M. Charles August Fey, le pionnier de la première véritable machine à sous à rouleaux, mieux connue sous le nom de Liberty Bell. La première machine à sous est donc née en Bavière, comme le confirme le site http://www.machine-a-sous.org/, mais fut exportée aux Etats-Unis dès l’année 1905. En effet, l’homme était passionné par la mécanique et décida de s’installer en Californie.

Précurseurs

En 1894, Fey –l’homme sans qui les machines à sous n’existeraient pas, créé sa propre société, une SARL spécialisée dans l’installation de téléphones et autres équipes électriques qui a plutôt bien fonctionné comme le raconte Joseph, un des rédacteurs du site spécialisé http://www.machines-a-sous.ca/. Très vite, Fey est sollicité par le très célèbre fabriquant Gustav Schultze pour lui confectionner des pièces mécaniques encore plus élaborées. Après avoir faire des premiers essais sur des machines à cadrans et fonctionnant d’après un système de roues, Fey est approché par l’organisation gérant la loterie populaire de son état. Ainsi, en 1896, il créé une deuxième société et décide de se concentrer sur la fabrication de sa fameuse Liberty Bell, une machine à sous à rouleaux révolutionnaire. Cette dernière était assez petite, faite de métal. Elle comprenait des rouleaux qui affichaient des symboles comme la cloche (d’où le nom de Liberty Bell) et des As de Pique, Carreau et de Cœur, ainsi qu’un fer à cheval. Il y avait au total dix arrêts par rouleaux et la machine proposait déjà un grand nombre de combinaisons possibles.

La machine mécanique de Fey prédomina le marché jusqu’aux années soixante, juste avant que Bally, le premier concurrent de la Liberty Bell, ne lance sa machine à sous électronique. Il faut ajouter que la machine à sous fut sujette à de l’espionnage industriel. Mills, un fabriquant réputé de la région n’eut aucun remord à fabriquer une copie de la Liberty Bell. Fey avait en réalité perdu depuis longtemps le monopole de sa commercialisation.

Aujourd’hui

De nos jours, les joueurs se tournent vers les machines à sous pour différentes raisons très valables. Elles sont simples d’utilisation et extrêmement ludiques dans un premier temps. De même, les nouvelles machines à sous sont généreuses en termes de gains puisqu’un simple pari peut parfois vous faire gagner le gros lot. En ce sens, elles forment le principal rival des jeux de cartes et de table puisqu’elles permettent aux joueurs à la fois de parier et de bénéficier de bonus. De plus, les machines à sous se sont considérablement diversifiées avec le temps. Plusieurs types de bandits-manchots marquent l’histoire et l’expérience de millions de joueurs. L’apogée des machines à sous à jackpots progressifs n’en est qu’à ses débuts mais il y a déjà une certaine forme d’allégresse qui s’opère autour des machines à sous disponibles gratuitement en ligne. En France, on ne trouve ce genre de machines à sous progressives que dans les villes thermales et balnéaires. Telle est la loi applicable actuellement dans les casinos terrestres.

Machines à sous Gratuites next prev