Règles Poker Pai Gow

Objectif

Le Pai Gow est une des variantes les plus connues du poker. Y jouer reste assez simple bien que quelques subtilités soient tout de même à connaître. En vérité, les types de paris au Pai Gow restent facilement assimilables. En effet, d’après les limites désignées, la table comprendra simplement un pari dit minimum et un pari dit maximum. Au Pai Gow vous ne misez qu’une seule fois par manche. Le but du jeu au Pai Gow demeure évident : étant donné que vous jouez contre un croupier, votre objectif sera de battre la banque tout en réalisant un meilleur score que son représentant.

Notions de base

On joue au Pai Gow avec un jeu constitué de 53 cartes. Parmi ces 53 cartes, il y a notamment un joker. Selon les variantes, cette ultime carte aura plus ou moins de l’importance. En effet, le joker peut parfois servir à compléter des combinaisons comme la quinte ou la couleur. Autrement, il arrive que le joker ait une valeur identique à l’As. Nous expliquons ci-dessous la valeur de chaque carte et les combinaisons possibles.

Valeur des cartes

Au Pai Gow, on classe les mains par des catégories allant de la plus faible à la plus forte.

NomCombinaison
Dépareillé1 Roi et 1 As minimum
Paire2 cartes identiques
Double-paire2 fois 2 cartes identiques
Brelan3 cartes identiques
QuinteSuite de 5 cartes
Couleur5 cartes de la même couleur
Full3 cartes identiques + 2 autres identiques
Carré4 cartes identiques
QuinteSuite d'une même couleur
Quinte RoyaleAs-Roi-Dame-Valet-10 de la même couleur

Déroulement

  • Tout d’abord, le joueur définit son pari puis le place sur la table.
  • Le joueur et le croupier reçoivent sept cartes chacun.
  • Les participants doivent séparer leurs cartes en deux mains bien distinctes. La première main sera composée de cinq cartes, l’autre de deux cartes uniquement.
  • Ils doivent s’assurer que la main de cinq cartes soit supérieure à celle de deux cartes.
  • Parfois certains casinos en ligne permettent l’option « Main Maison » qui divise automatiquement les cartes en deux mains.

Issue du jeu

Divers scénarios sont possibles en fin de partie :

  • Le premier cas de figure est une supériorité de la banque. Si les deux mains du croupier sont en effet plus fortes que celles du joueur, le croupier l’emporte.
  • Si une des mains du croupier est plus forte que celle du joueur mais pas l’autre, alors on déclare qu’il y a l’égalité. En conséquence, le joueur récupère sa mise et on démarre une nouvelle partie.
  • Si les deux mains du croupier sont moins fortes, le joueur remporte une fois sa mise. Toutefois, le casino retient généralement une commission de l’ordre de 5 pourcents en cas de victoire du joueur.
Pai Gow gratis